Le Myrte, la plante oubliée

Le Myrte, la plante oubliée

J’ai grandi au Domaine de la Roseraie à Ouirgane entourée de plantes aromatiques, romarin, thym,
sauge... Je me souviens encore de Fatna, qui au moindre de nos bobos avait le remède parfait, puisé dans
la mémoire de savoirs ancestraux. Inspirée par mes souvenirs d'enfance, la magie de cette vallée du Haut
Atlas, j’ai voulu rendre hommage à ces femmes berbères qui ont marqués mon enfance et transmettre
leur savoir.

En allant randonner autour de Ouirgane, je suis montée au village de Tikhfist qui du haut de ses  1500m d’altitude offre une vue magnifique sur la vallée. Quand on traverse le village avec ses ruelles étroites, et ses maisons aux murs de pierres, on comprend comme la vie ici se résume à l’essentiel …vivre au quotidien. Mais cette authenticité et cette simplicité inspirent curieusement la sérénité. Il suffit de traverser le village et on arrive à l’autre versant de la montagne qui n’est que vergers et séghias (cours d’eau) : un « jnane » (jardin) paradisiaque où l’odeur de l’herbe fraiche se mêle à celle des pommes sur les arbres…

En me baladant dans ce jardin, je suis passée devant un arbuste dont les petites feuilles pointues et vert foncé m’étaient familières et qui m’ont rappelé des rameaux de plante séchée que je voyais Fatna utiliser dans mon enfance et que nous emmenions au hammam avec nous…

Fatna quelle était cette plante ? Du Myrte, « rayhane », dans nos traditions c’est une plante qui a une forte symbolique …Le mot "Rayhane" est d'ailleurs évoqué à deux reprises dans le saint Coran, et ça ne fait que renforcer l'amour que nous portons à cette plante.

A quelle occasion utilises tu cette plante ? Cette plante nous accompagne durant les étapes importantes de notre vie : pour les mariages par exemple nous la posons symboliquement avec le henné, ou encore, au moment de la toilette du défunt, le corps est souvent parfumé avec une préparation à base de camphre et de myrte.

A t’elle d’autres utilisation dans la vie courante ? Bien sur ma fille ! Comme toutes les plantes aromatiques, il existe différentes façons de profiter de ses bienfaits ! C’est une plante qui a des propriétés antiseptique et anti-infectieuse, elle est très appréciée contre les infections respiratoires, où tout simplement en l’utilisant pour purifier l’air d’une pièce. Il suffit de faire brûler ses rameaux et c’est bien plus efficace qu’un encens.

« Rayhane » …le nom de cette plante évoque par lui même le « parfum ». Il est vrai que lorsque l’on froisse ses feuilles, elles dégagent un parfum de romarin mélangé au genièvre, une note résineuse qui évoque la méditerranée. Par transparence, on peut voir que ses feuilles sont faites de petites glandes remplies d’huile essentielle.  On retrouve d’ailleurs nombre de similitudes dans son utilisation entre nos traditions et celles des pays méditerranéens. Pour les civilisations antiques elle a aussi la même valeur symbolique, en Grèce par exemple il était d’usage de faire porter aux jeunes mariés une couronne de myrte, symbole d’amour heureux et de protection. Dans la mythologie grecque, c’était même la plante associée à la Déesse Aphrodite, elle symbolisait jeunesse et beauté… Mais on la retrouve aussi en France au 16ème siècle, où le médecin parisien Jean Liébaut préconisait déjà son utilisation « pour faire la face belle et blanche»  grâce à « l’eau d’ange » obtenue par distillation des feuilles de Myrte.

Aujourd’hui nous savons que cette plante est astringente, c’est à dire qu’elle permet de resserrer et assécher les tissus en régulant les sécrétions de sébum, ce qui améliore l’aspect de la peau. Elle est donc recommandée pour les personnes à peau grasse ou mixte. Je comprends mieux maintenant pourquoi Fatna emportait toujours avec elle une préparation à base de myrte en allant au hammam ! C’était donc avec cela qu’elle me rinçait, cela permettait de purifier la peau !

Le rituel du hammam de Fatna : avant d’aller au Hammam, Fatna vous recommande de faire sécher des feuilles de Myrte, vous pouvez aussi les acheter chez l’herboriste. Pour une belle peau purifiée, mélanger au savon noir du henné et des feuilles de myrte pillées : enduire son corps avec la pâte obtenue, laisser agir une dizaine de minutes, rincer, votre peau est prête pour le gommage. Pour vous rincer le corps et cheveux à la fin du hammam, utiliser une infusion de feuilles de myrte : pour une préparation réussie, faites bouillir l’eau que vous laissez légèrement refroidir (pour arriver à une température idéale de 80°), versez l’eau sur les feuilles et laissez infuser dix minutes, ce qui permet d’extraire les principes actifs de la plante puis filtrez (10g pour 1 litre d’eau). Gardez par ailleurs des feuilles de myrte, que vous disposerez dans la cabine du hammam. Grâce à la chaleur et la vapeur, les feuilles vont exhaler leur parfum et huile essentielle pour purifier l’air de la pièce.

Kenza Fenjiro
Directrice du spa « La Roseraie Spa Retreat »

Article paru dans NAFS Magazine – Juin 2016
www.nafs.ma

Articles récents