Le Thym, la petite plante miracle

Le Thym, la petite plante miracle

J’ai grandi au Domaine de la Roseraie à Ouirgane entourée de plantes aromatiques, romarin, thym,
sauge... Je me souviens encore de Fatna, qui au moindre de nos bobos avait le remède parfait, puisé dans
la mémoire de savoirs ancestraux. Inspirée par mes souvenirs d'enfance, la magie de cette vallée du Haut
Atlas, j’ai voulu rendre hommage à ces femmes berbères qui ont marqués mon enfance et transmettre
leur savoir.

Nous déjeunions en famille vendredi dernier autour du couscous traditionnel, mais cette fois ci, il avait un gout différent …il était parfumé au thym ! Ce gout, doux amer, mélangé à la semoule m’a replongé dans mes souvenirs, ce n’était pas la première fois que j’en mangeais !! Je me suis rappelée quand petite j’entrais en cuisine. Je revois encore Fatna s’afférer autour de la couscoussière, préparant ici les légumes, par là « Tfaya », cette préparation de raisins secs et d’oignons confits, et là …une casserole avec un parfum de thym…

Fatna que prépares tu dans cette casserole ? C’est pour parfumer la semoule ma fille, si tu veux que le thym exalte son arôme il faut le chauffer à feu très doux dans du beurre. Quand je dresse mon plat, je rajoute à la semoule le beurre au thym, et mélange ce qui me reste au bouillon pour arroser le couscous.

Mais pourquoi tu ne le mets pas plutôt avec le bouillon ? Le thym de la montagne est fort, avec l’ébullition il rendrait le bouillon trop amer.

Tu utilises du thym frais ? Non plutôt du thym séché. C’est la meilleure façon de le conserver et comme ça, je le prépare à l’avance. Tu le fais sécher à l’ombre sur un tissu fin ou en bouquets suspendus. Quand il est sec, tu sépares les feuilles de la branche et tu les passes au tamis pour enlever les impuretés.

J’ai toujours utilisé le thym en infusion pour ses bienfaits digestifs, mais jamais dans la cuisine marocaine. En réalité, outre son arôme qui se marie bien avec les légumes et viandes, son apport en antioxydants en fait un assaisonnement santé. Des études ont démontré que le thym se situait parmi les fines herbes séchées contenant les plus grandes quantités d’antioxydants. Petit rappel, les antioxydants sont des composés qui réduisent les dommages causés par les radicaux libres dans le corps comme le vieillissement. Bien sur, la consommation de thym ne peut à elle seule répondre aux besoins du corps en antioxydants, mais utilisé régulièrement il y contribue.

- Les herbes séchées, avec le thym en tête (devant le persil, la menthe, la marjolaine…) sont des aliments riches en fer : ce minéral est essentiel pour transporter l’oxygène dans notre corps.

- Le thym est aussi très riche en calcium, vitamine C et vitamine K  qui joue un rôle dans la coagulation sanguine

On trouve tout cela dans cette petite plante qui pousse dans des zones arides, avec si peu d’eau ! C’est pourquoi elle a suscité la curiosité de bien des scientifiques, dont le Docteur Henri Joyeux, cancérologue et chirurgien, et  Guillaume Bouguet, ingénieur écologue, qui a fait des années de recherche au CNRS sur le thym. Ils ont remis cette plante aromatique au gout du jour en lui consacrant un livre « Le thym et le chirurgien » où ils recensent les bienfaits du thym et proposent son usage au quotidien à titre préventif.

…ma chère Fatna, tu a grandit dans le Haut Atlas, appris à l’école de la vie,  aujourd’hui je rends hommage à ton savoir, cette connaissance des plantes qui intriguent tant les médecins d’aujourd’hui.

Le + santé : Le thym au miel ! Excellent remède naturel contre bien des maux. Grâce à ses propriétés antiseptiques et antibactériennes, il est très efficace en cas de bronchite ou encore de gastroentérite. Alors pour profiter de tous ses bienfaits, commencez la journée par une cuillère de thym au miel pour stimuler et fortifier votre organisme au quotidien.

La recette de Fatna : Le sel aromatisé aux plantes pour parfumer vos grillades

pour 250 g de gros sel ajouter

1 cuillère à café (cc) de thym, ½ cc de romarin, 1/2 cc d’origan, les feuilles auront été au préalable séchées, tamisées pour enlever les impuretés et broyées

1 pincée de feuille de laurier que vous aurez réduit en  poudre

1 pincée de sauge séchée réduite en poudre

mélanger et mettre dans un bocal hermétique à l’abri de la lumière (vous pouvez aussi l’utiliser dans un moulin à sel), laisser « infuser » une semaine …votre préparation est prête

La petite astuce : utiliser un gros sel légèrement humide qui permettra une meilleure absorption des arômes des plantes.

Kenza Fenjiro
Directrice du spa « La Roseraie Spa Retreat »

Article paru dans NAFS Magazine – Avril 2016
www.nafs.ma

 

Articles récents