Timijja, la menthe des cours d'eau

Timijja, la menthe des cours d'eau

J’ai grandi au Domaine de la Roseraie à Ouirgane entourée de plantes aromatiques, romarin, thym,
sauge... Je me souviens encore de Fatna, qui au moindre de nos bobos avait le remède parfait, puisé dans
la mémoire de savoirs ancestraux. Inspirée par mes souvenirs d'enfance, la magie de cette vallée du Haut
Atlas, j’ai voulu rendre hommage à ces femmes berbères qui ont marqués mon enfance et transmettre
leur savoir.

J’étais invitée le mois dernier chez une amie de Fatna, ‘Lla Fatim, à l’occasion du mariage de sa petite fille. Tout le village célébrait depuis 3 jours déjà cet heureux événement. Les chants berbères des « Ahouach » s’élevaient dans la vallée, hommes et femmes dansaient au rythme des bendirs (tambourins) en reprenant des chorégraphies ancestrales,  un grand feu illuminait la place du village et reflétait les ombres de ces danseurs …un moment magique, hors du temps. Arrivée l’heure du dîner, on nous a servi un magnifique méchoui cuit à l’étouffée pendant des heures dans un four traditionnel en terre. Il était présenté sur un lit de menthe, mais ce n’était pas le « naanaa » (menthe) habituel, c’était une menthe au feuillage doux et laineux…

Fatna quelle est cette menthe ? C’est de la menthe à feuilles rondes que nous appelons Timijja, elle pousse au bord des cours d’eau, d’où son autre nom, la menthe aquatique.  Elle se reconnaît par sa feuille duveteuse et particulièrement odorante quand tu passes à son abord.

A quelle occasion utilises tu cette menthe ? A la montagne, nous avons l’habitude de la boire en thé notamment pour accompagner un plat lourd ou gras comme le méchoui. Mais je dirai que c’est plus une infusion que nous préparons car nous n’y rajoutons pas de thé vert.

A t’elle d’autres utilisations dans la vie courante ? Oui nous l’utilisons beaucoup en cuisine. Souviens toi les fèves que je prépare, je les cuisine à la vapeur dans un couscoussier, en mettant des brins de Timijja avec les fèves ce qui leur donne un parfum délicat de menthe, puis je les saupoudre ensuite de cumin pour servir. On prépare aussi des galettes de pain en mélangeant la menthe à la pâte.

En effet, comme le répertorie le Dr Jamal Bellakhdar dans son livre « La pharmacopée marocaine traditionnelle » la menthe ronde est très appréciée l’hiver à la campagne. Son utilisation dans des galettes est « réputée prévenir et soigner les rhumes, les grippes et tous les refroidissements »,  probablement grâce au menthol contenu dans la menthe et ses vertus antiseptiques.

Qu’elle soit cultivée ou sauvage, d’une manière générale, la menthe est aussi une plante stimulante et digestive. Ce n’est pas pour rien que le « thé à la menthe »  est notre boisson nationale ! C’est une alliée du système digestif  qui combat aussi bien les crampes que les mauvaises digestions. En cas d’aérophagie ou de ballonnement, nous utiliserons plus particulièrement de la menthe « Timijja » car elle est carminative, c’est à dire qu’elle favorise l’élimination des gazs intestinaux. Dans ce cas, comme le recommande le Dr Sijelmassi dans son livre « Les plantes médicinales du Maroc » préparer une infusion de Timijja avec une cuillère à thé de plante séchée pour un verre d’eau bouillante.

Notons aussi que la menthe poivrée, issue de la menthe ronde et de la menthe verte, est aujourd’hui la plus utilisée en aromathérapie car considérée comme la plus active. En huile essentielle, outre les vertus citées ci-dessus, elle est particulièrement recommandée contre les maux de tête grâce à ses propriétés analgésiques. Attention toutefois, prenez conseil auprès de votre médecin quand à l’utilisation des huiles essentielles qui doivent être maniées avec précaution, et en aucun cas utilisées chez la femme enceinte, allaitant ou les enfants.

La pause de Fatna : si vous aimez le café aromatisé, Fatna préparait toujours le café en mélangeant au café moulu des brins de menthe Timijja, de l’armoise (Chih) et un peu de Thym (Z’îtra). Utilisez une cafetière à l’italienne ou pour les amateurs de tradition, préparez votre café dans une casserole.

Si vous préférez les infusions, optez pour une boisson fraicheur avec l’eau aromatisée : il suffit de mettre quelques brins de menthe Timijja dans une carafe d'eau froide, froisser les feuilles avant de les plonger dans l'eau pour en extraire les arômes, laisser infuser au frigidaire entre 12 à 24h selon la puissance de goût souhaitée. Bonne dégustation.

Kenza Fenjiro
Directrice du spa « La Roseraie Spa Retreat »

Article paru dans NAFS Magazine – Novembre 2016
www.nafs.ma

Articles récents